Pré-vêlage | Vetalis Technologies

La préparation au vêlage

Cette période aussi appelée « sevrage des veaux » est importante dans la conduite d’élevage. De sa bonne gestion dépendra la bonne santé du veau à la naissance, le déroulement de la mise bas et l’apparition ou non de pathologies chez la mère, sa future reproduction.

Qualité de la préparation au vêlage et qualité du colostrum

Le colostrum est la première source d’alimentation chez le veau nouveau-né, lui apportant énergie, immunité, et éléments minéraux et vitamines. Sa composition dépend de la qualité de la préparation au vêlage et de la composition de la ration sur cette période.

Au-delà des caractéristiques de base à maîtriser impérativement (protéines, énergie de la ration, déparasitage), un intérêt tout particulier doit être porté à la politique de minéralisation.

 

En effet, des études ont confirmé le transfert placentaire du sélénium de la mère vers le veau (Weiss et al., 1984 ; Campbell et al., 1990). Ce transfert est plus efficace que le transfert par le lait où seulement une faible proportion du sélénium ingéré par la mère y est retrouvée (Koller et al., 1984).

De plus, une mère supplémentée en sélénium dans les deux mois précédant la mise-bas verra son sérum, son colostrum, et le sérum du veau enrichis en anticorps (Swecker et al, 1995 ; Awadeh et al, 1998).

 

Une étude a montré que des carences en  minéraux (Oligo-élements) chez la mère pouvaient affecter le transfert de l’immunité aux veaux (Enjalbert, 2006).

 

10325 animaux issus de 2080 troupeaux ont été prélevés. Des dosages plasmatiques de cuivre (Cu), de zinc (Zn) et glutathion peroxydase (GSH-Px : enzyme représentative de la dose de sélénium dans le sang) ont été effectués. Les données ont été comparées à celles de troupeaux sains.

Risques relatifs rapprochés pour les troubles chez les veaux associés aux mesures des statuts en cuivre, zinc et sélénium des mères (Enjalbert 2006)

 

Les veaux issus de mères aux valeurs basses en cuivre plasmatique ont, par exemple, 3,63 fois plus de risques de manifester des diarrhées que les veaux issus de mères aux statuts adéquats.

Le risque de voir naître un veau mort est 30,77 fois plus élevé chez des veaux issus de mères à statut en GSH-Px (Glutathion peroxydase) déficient que des veaux issus de mères à statut adéquat.

Des statuts de mères déficients en cuivre, zinc et sélénium sont très fortement associés à des retards de croissance chez les veaux et aux échecs vaccinaux.

 

Intéressons-nous maintenant au couple Sélénium/vitamine E : ce dernier permet de booster l’immunité des mères avant la naissance et par conséquence d’enrichir le colostrum en anticorps destiné au veau à la naissance. Il agit en synergie avec les vaccinations pré natales le cas échéant.

 

Impacts d’une préparation au vêlage non adaptée sur les mères

Les oligo-éléments et les vitamines seront exportés vers le fœtus, vers le colostrum, ou encore dans les annexes fœtales au vêlage, diminuant ainsi fortement les réserves chez la mère.

De telles situations de carences ou sub-carences peuvent entraîner des dysfonctionnements du système immunitaire, du système anti-oxydant augmentant alors le risque de pathologies du peri-partum comme les vêlages difficiles (dystocies), les non délivrances, les métrites.

Toute problématique de ce type retardera alors la reprise de la cyclicité post-partum, allongeant ainsi les intervalles vêlage-vêlage (IVV).

Pour plus de renseignements sur les produits que nous vous proposons, disponibles chez votre vétérinaire :

 

Sources :

  • AWADEH, F.T., KINCAID, R.L., JOHNSON, K.A. Effect of level and source of dietary selenium on concentrations of thyroid hormones and immunoglobulins in beef cows and calves. J. Anim. Sci., 1998, 76, 1204-1215
  • CAMPBELL, D.T., MAAS, J., WEBER, D.W. et al. Safety and efficacity of two sustained-release intrareticular selenium supplements and the associated placental and colostral transfer of selenium in beef cattle. Am. J. Vet. Res., 1990, 51, 813-817
  • KOLLER, L.D., WHITBECK, G.A., SOUTH, P.J. Transplacental transfer and colostral concentrations of selenium in beef cattle. Am. J. Vet. Res., 1984, 45, 2507-2510
  • SWECKER, W.S., THATCHER, C.D., EVERSOLE, D.E. et al. Effect of selenium supplementation on colostral IgG concentrations in cows grazing seleniumdeficient pastures and on postsuckle serum IgG concentration in the calves. Am. J.Vet. Res., 1995, 56, 450-453
  • WEISS, W.P., COLENBRANDER, V.F., CUNNINGHAM, M.D. Maternaltransfer and retention of supplemental selenium in neonatal calves. J. Dairy Sci.,1984, 67, 416-420
  • Enjalbert F., Lebreton P., Salat O., 2006, Effects of copper, Zn and selenium status on performance and health in commercial dairy and beef herds : Retrospective study, J.Anim. Physiol. Anim. Nutr., 90 : 459-466