Histoire des oligo-éléments chez les animaux d'élevage

Du XIIème siècle à l'invention du bolus

Depuis le XIIème siècle, les oligo-éléments sont au cœur de nombreuses recherches mondialement répandues. Tout comme pour les observatoires précédemment décrits, ces études portent à la fois sur les sols, sur les plantes et sur les animaux. A l’image de ce qui a été décrit pour la France, les principaux observatoires portent : soit sur les sols, soit sur les animaux. Les frises ci-dessous retracent l’historique des découvertes réalisées à travers le monde et au cours des siècles.

1265 ITALIE

Marco Polo décrit des signes d’une intoxication au Sélénium dans des troupeaux chinois

1680 ANGLETERRE

Sydenham traite des animaux atteints d’anémie avec de la limaille de fer

1747 ITALIE

Menghini met en évidence la présence de fer dans le sang

1811 FRANCE / SUISSE

Courtois, Coindet et Boussingault découvrent l’Iode et son rôle dans le traitement des goitres

1817 SUISSE

Berzelius isole pour la première fois le Sélénium

1850 FRANCE

Chatin publie les premières études sur les carences en Iode dans l’alimentation bovine

1859 ANGLETERRE

Lawes et Gilbert publient les premières données sur la composition en minéraux des animaux d’élevage

1869 FRANCE

Raulin découvre le rôle du Zinc pour le fonctionnement d’Aspergilus Niger

1893 ALLEMAGNE

Von Bunge et Abderhalden montrent que les veaux nourris au lait présentent des carences en Fer

1919 ETATS UNIS

Kendall isole et nomme la thyroxine et montre que l’hormone est composée à 65% d’Iode

1920 FRANCE / ETATS UNIS

BERTRAND et Mc Hargue montrent l’importance et la fonction de certains minéraux

1922 FRANCE

Bertrand et Berzon montrent que le Zinc est essentiel pour la croissance et la pousse des poils

1928 ALLEMAGNE

Warburg établit le rôle du Fer dans le noyau porphyrine d’enzymes respiratoires

1931 ETATS UNIS

Neal, Becker et Shealy identifient le Cuivre comme étant un élément essentiel pour les ruminants

1931 - 1933 ETATS UNIS

Kemerer et Mc Collum montrent qu’une carence en Manganèse cause des tétanies

1931 - 1933 PAYS BAS

Sjollema met en évidence un lien entre des carences en Cuivre et des pathologies du bétail

1935 ETATS UNIS

Franke et Potter montrent que le Sélénium des fourrages est responsable de la maladie d’alkali chez les animaux d’élevage

1935 AUSTRALIE

Underwood et Filmer, et Marston et Lines, montrent que le syndrome de malnutrition sévère chez le mouton a pour origine une carence en Cobalt

1936 ETATS UNIS

Wilgus, Norris et Heuser rapportent qu’une carence en manganèse provoque des maladies graves chez les poussins

1937 ETATS UNIS

Becker et al. montrent que la maladie appelée « salt sick » est en réalité due à une carence des pâtures en Cobalt, Cuivre et Fer

1937 AUTRALIE

Bennet et Chapman montrent que l’ataxie des moutons nouveaux-nés est due à une carence en Cuivre des mères pendant la gestation

1938 ANGLETERRE

Fergusson, Lewis et Watson montrent que le Molybdène, à dose toxique, provoque des diarrhées sévères chez les bovins

1938 - 1942 HONGRIE

Hevesy et al. commencent à utiliser les isotopes radioactifs pour étudier les métabolismes des minéraux

1940 ANGLETERRE

Keilin et Mann identifient le Zinc comme étant un composant de l’anhydrase carbonique

1948 ETATS UNIS

Rickes et al, et Smith, montrent que le Cobalt est un composant de la vitamine B12

1950 13 Minéraux ont déjà été identifiés

Ca, P, K, Na, Cl, S et Mg (macro-minéraux) et le Fe, I, Cu, Mn, Zn et Co

1950 ETATS UNIS

Oldfield est le premier à montrer que le Sélénium est indispensable pour les animaux, mais que les sols d’Oregon en sont carencés

1950 - 1954 AUTRALIE

Dick explique les relations entre le Cuivre, le Molybdène et les Sulfates chez les ruminants

1953 ETATS UNIS

Richert et Westerfield isolent le Molybdène d’une métalloenzyme

1955 ETATS UNIS

Tucker et Salmon montrent qu’une carence en Zinc est à l’origine de parakératose, une maladie de peau sévère

1957 ALLEMAGNE

Schwartz et Foltz montrent que le Sélénium est un nutriment essentiel, pas seulement toxique

1959 ETATS UNIS

Muth montre que la maladie des « muscles blancs » chez le veau répond à un apport en Sélénium. Et Remmert, Mc lean, Thompson, Claxton et al. montrent qu’une supplémentation en sélénium permet de prévenir l’apparition de cette maladie

1959 ALLEMAGNE

Scwartz et Mertz montrent que le Chrome est essentiel dans le métabolisme du glucose

1960 AUSTRALIE / NOUVELLE ZELANDE

Mise en évidence de l’implication du Sélénium dans l’apparition de troubles cardiaques et d’anomalies du tissu musculaire

1960 ETATS UNIS

Oldfield montre qu’un apport en Sélénium améliore la croissance des animaux de production

1968 ANGLETERRE

Andrews montre qu’un apport en sélénium améliore les performances de reproduction des ruminants

1969 AUSTRALIE

Kuchel et Buckley inventent le bolus « Heavy pellet » comme forme de supplémentation pour le sélénium

Historique des découvertes sur les oligo-éléments 1910 – 1980 (D’après McDowell, 2003)